Spectacles – Jeanne Ferron2018-05-02T08:23:55+00:00

Spectacles – Jeanne Ferron

Spectacles Jeune Public

Ce titre est un clin d’œil à la sublime Ma mère l’Oye de Charles Perrault. Ma mère Laie en est une lointaine, très lointaine arrière-petite-cousine par alliance, du moins c’est ce que Jeanne Ferron prétend. Cependant, bien que considérant Ma mère l’Oye comme une aïeule, Ma mère Laie ne fouille pas dans son champ, mais va plutôt creuser dans les champs des contes des frères Grimm et des contes d’Henri Pourrat. Ma mère Laie est ainsi comme un coffret contenant un recueil de contes. Puisant dans ce recueil, Jeanne Ferron raconte au jeune public modulant le choix des contes en fonction de l’âge des enfants. Les adaptations de ces contes sont signées Jeanne Ferron. séance pour les 3 – 5 ans : 30 minutes, séance pour les 6 – 10 ans : 45 minutes
Vous vous souvenez sans doute que le Petit Prince a demandé à Saint-Exupéry de lui dessiner un mouton… Mais qui a demandé à Jeanne Ferron de dessiner un mouton à réaction? C’est L’Agnelle Blanche, un conte de randonnée d’Henri Pourrat. Cette Agnelle Blanche est à l’origine d’un croquis devenu récit. Au début le petit mouton de Jeanne Ferron gambade, puis il s’emmêle les crayons, tombe dans un trou pas très profond, et un lutin généreux le sort de l’ornière, et le petit mouton retrouve la liberté avec la puissance d’une fusée. C’est l’histoire d’un voyage sur terre, d’un séjour dans un creux et d’une envolée jusqu’aux étoiles, d’où le petit mouton revient tout joyeux, avec l’envie de chanter, de danser et de partager. Le récital comporte deux autres contes laissés au libre choix de la conteuse, tirés de son répertoire, selon l’inspiration du moment. Durée : une petite heure Spectacle à partir de 6 ans

 

Spectacles pour adultes (et adolescents)

Deux adolescents qui s’aiment et qui meurent… La peur d’être séparés par leurs familles ennemies les conduit à s’unir dans la mort. Cette tragédie devenue mythique, nous inspire cependant de l’espoir. Les forces du bien l’emportent, les familles se réconcilient, au prix de deux vies sacrifiées. Un des personnages de la pièce de Shakespeare, va vous conter cette histoire : une bonne-femme, appelée la Nourrice de Juliette, et portée sur scène par Jeanne Ferron. d’après William Shakespeare. Adaptation et interprétation : Jeanne Ferron Oeil et oreille extérieurs : Bernadette Onfroy Durée : environ 1 heure pour les adultes et jeunes à partir de 14 ans
D’après William Shakespeare. L’histoire de Macbeth, roi d’Ecosse, d’après Macbeth de William Shakespeare, raconte un régicide : Macbeth, avec la complicité de Lady Macbeth, assassine le roi légitime, pour prendre sa place. L’usurpateur impose alors une tyrannie sanguinaire. Dans son livre intitulé William Shakespeare , Victor Hugo écrit ceci au sujet de Macbeth : «Dire Macbeth c’est l’ambition, c’est ne dire rien. Macbeth c’est la faim. Quelle faim? La faim du monstre possible dans l’homme. Certaines âmes ont des dents. N’éveillez pas leur faim.» Des Macbeth apparaissent de temps à autre sur la terre. Ils apportent la mort et la destruction. Ces sinistres affamés rôdent dans toute l’histoire de l’humanité. Ils voudraient tout engloutir, tout posséder, il leur faut égorger, violer, massacrer, tout est enfreint, tout est franchi. Le remords a disparu. Macbeth est une histoire effrayante, mais Macbeth est vaincu, car face à la tyrannie, il y a la force du courage de ceux qui font tomber le tyran. Texte et interprétation : Jeanne Ferron Pour l’interprétation : aide précieuse de Françoise Tixier et de Bernadette Onfroy Bernadette Onfroy a également réalisé la mise en espace musical de mon texte accompagné par deux musiciens des Barbarins Fourchus : Touma Guitter, percussionniste et Jean Dutour, contrebasse et clarinette. Création Festival Les Arts du récit 2013 Durée : 1 h ou 1h15 avec les musiciens Tout public à partir de 15 ans
D’après Edgar Allan Poe, traduit par Baudelaire. Fascinée par l’univers d’Edgar Poe, sa capacité à dire la part sombre, vile et secrète des hommes, Jeanne Ferron raconte Le chat noir à la première personne. Vous allez en voir de toutes les couleurs ou presque. Le chat est noir. L’humour est noir. Il y a du blanc aussi car le chat noir est blanc de toute infamie, et pourtant, il subit un châtiment bien qu’il n’y ait pas de quoi fouetter un chat. Il y a quelqu’un qui est souvent gris, dans cette histoire à cause de tous les petits blancs bus hardiment. Enfin, il y a quelques gouttes de sang bien rouge. Regard extérieur : Bernadette Onfroy Durée : 0h45 pour adultes et jeunes à partir de 14 ans

 

Spectacles tout public

Ce spectacle commence par la rencontre avec une cuisinière à charbon pour finir dans un château avec un prince métallo. Entre le point de départ et le point d’arrivée, il se passe beaucoup de choses, et il y a du monde sur la route, y compris des bestioles et des dieux, en passant par la terrible Baba Yaga qui a du feu dans son ventre. Toute une flopée de créatures gravite donc tout au long de cet aventureux trajet, en conséquence de quoi les actions ne manquent pas. Dans les contes traditionnels, quand on parle du feu, on le trouve, mais il faut aller le chercher, et c’est là qu’on s’aperçoit que le voyage est initiatique : l’important est de trouver en soi la flamme de vie et d’apprendre à la nourrir.

Les sources d’inspiration de Jeanne Ferron pour créer ce spectacle sont : quelques éléments de la mythologie gréco-latine au sujet de Vulcain, et un conte russe La poupée de Vassilissa d’Afanassiev – le personnage de Vassilissa prend le nom de Riquiqui dans le spectacle.

Adaptation et interprétation : Jeanne Ferron
Regards extérieurs : Alberto Garcia Sanchez, Bernadette Onfroy et Françoise Tixier

Durée : 0h50
tout public à partir de 11 ans

Récital de contes soit disant trad.
Pour ceux qui connaissent Jeanne : vous savez qu’elle mène des travaux exploratoires sur la fracture du bocal, vulgairement appelée petit vélo dans le caisson ou, selon les régions, araignées au plafond.
Dans ce spectacle-ci, elle s’attache à dépeindre des figures féminines assez frappées, mi-dingues, mi-sages.
Avec toute la rigueur scientifique que vous lui connaissez, elle analyse le phénomène du neurone fêlé ; sur des mammifères supérieurs, essentiellement des sujets femelles issus d’un contexte bio-narratif.
N.B. : Mais qui nous dira si Jeanne Ferron a un grain ou pas ?

Durée : 1h
tout public à partir de 8 ans

Une grande fresque sociale et champêtre avec des héros magnifiques et de vrais durs.
Où l’on assistera en direct à une chasse sauvage : la course à l’inspiration.
Où l’on fera connaissance avec une chèvre transformiste au grand cœur.
Où l’on s’émerveillera des performances aquatiques d’une tendre saucisse.
Bref du sang, de la violence, de l’amour, de l’action.
Coup de chauffe dans les labours, coup de chauffe sur la scène !

Durée : 1h
tout public à partir de 8 ans

Retrouvez les fiches techniques dans :

Espace Pro
commodo venenatis, elit. sem, neque. mattis ipsum vulputate, ut elit. Phasellus